La Hongrie, destination favorite pour les soins dentaires

Chaque année, plus de 60.000 soins dentaires sont dispensés en France et en Suisse. Toutefois, le coût élevé des soins dentaires, surtout les implants, est un véritable frein pour les patients souffrant d’une mauvaise dentition. Du coup, certains optent d’aller dans un autre pays, d’où le développement fulgurant du tourisme dentaire. Zoom sur ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur en France et en Suisse.

Des tarifs dentaires élevés en France et en Suisse

En France, la pose d’un implant ou d’une couronne dentaires coûte plus de 2000 euros et la sécurité sociale ne rembourse que partiellement l’opération. Ce qui dissuade voire décourage la plupart des patients qui n’hésitent pas à se rendre à l’étranger pour des soins dentaires appropriés à moindre prix. Pour rappel, un implant dentaire est une sorte de racine artificielle en forme de cylindre que l’on visse dans la mâchoire. L’implant remplace ainsi la racine de la dent abîmée et permet de soutenir une prothèse dentaire. C’est une opération qui nécessite une réelle application de la part du chirurgien et se réalise entièrement à la suite de plusieurs rendez-vous. C’est pour cela que les tarifs restent onéreux en France et en Suisse.

Le tourisme dentaire : une pratique en nette évolution

Durant l’année 2014, plus de 25.000 Français et de Suisses ont franchi la frontière pour aller soigner leurs dents en Hongrie. Ce nouveau paradis dentaire est une destination désormais incontournable pour les soins dentaires en Europe. La raison : un excellent rapport qualité/prix qui est accessible à tout un chacun. En Hongrie, les cliniques dentaires fleurissent et vous proposent des services jusqu’à 60% moins cher qu’en France. Ainsi, avec la crise, le tourisme dentaire semble faire de plus en plus d’adeptes et la Hongrie est une destination idéale pour les patients de l’Hexagone. D’ailleurs, on note de plus en plus de praticiens français qui ont pris la destination de la Hongrie pour travailler dans les cliniques où la clientèle ne faiblit pas. Toutefois, de plus en plus de dentistes proposent une consultation  gratuit à Genève avant de vous établir un devis pour un traitement en Hongrie.

Le tourisme dentaire : sans risque et moins cher

Même si certains dentistes Français dénoncent la mauvaise qualité des soins dentaires dispensés en Hongrie, lorsqu’on y regarde de plus près, on pourrait y avoir une totale confiance. En effet, les implants dentaires achetés environ 300 euros par les dentistes hongrois sont ensuite revendus deux fois moins cher aux patients qu’en France et la marge reste largement confortable. Toutefois, les prothésistes dentaires doivent travailler assez vite, car les touristes français et suisses ne restent en moyenne qu’une semaine sur place. C’est pour cela qu’il est conseillé de faire à l’avance les démarches nécessaires pour ne pas perdre du temps.

Pour en savoir plus, veuillez visiter le site http://www.dentiste-budapest-geneve.ch/.