Tendance à la hausse pour les vêtements ethniques

De plus en plus de personnes optent pour une consommation consciente. Des facteurs tels que le coût et la disponibilité jouent un rôle dans le processus d’achat, mais les clients veulent aussi connaitre le lieu de production des produits. Les consommateurs sont de nos jours prêts à payer plus cher pour obtenir des produits durables et issus du commerce équitable. L’industrie du commerce équitable s’est donc développée ces dernières années et connait un léger essor.

Grâce à internet, tout le monde a la possibilité de proposer des produits du commerce équitable. Les propriétaires de boutiques en ligne n’ont pas à payer des frais de location élevés, et les coûts permanents sont relativement faibles. Ainsi, l’argent peut être réinvesti dans la production de masse et dans le coût des matières premières pour créer des articles écologiquement viables. Le fossé avec les marques déposées et les grosses corporations peut donc être comblé grâce aux avantages compétitifs qu’offre ce mode.La marque virblatt propose des vêtements ethniques comme des pantalons baba et des sarouels ethniques, ou encore des sacs à dos selon la mode hippie en Europe et en Amérique du Nord.

La boutique en ligne est parvenue à se faire une place sur le marché virtuel. Sabrina Wagner, PDG de cette entreprise pleine de ressources, est bien consciente de l’attrait croissant que suscitent des matières ethniques comme le bambou ou le chanvre indien. Le chanvre est une matière première à croissance rapide qui a besoin de moins d’eau, de pesticides et d’insecticides que le coton. Sabrina Wagner est convaincue de ce qu’« Il y a une demande en vêtements hippies qui doit être satisfaite. Nous devons commencer à concevoir des vêtements ethniques modernes qui seront destinés à une large clientèle. Si vous visitez un supermarché, vous trouverez une multitude de produits de grande consommation qui ne sont destinés à personne en particulier. Les articles ethniques se voient affubler d’un prix exorbitant et occupent un espace réservé sur les rayons.

Pourquoi ne pas offrir des vêtements conçus dans le respect de la nature à un prix équitable ? Nous avons commencé à œuvrer dans ce sens en créant une gamme de sacs conçus à partir de chanvre ».La jeune compagnie est convaincue de ce qu’elle est dans l’esprit du temps. Son PDG a ajouté : « Les magasins dans les centres commerciaux doivent payer des frais de location élevés, alors pourquoi ne pas utiliser internet pour suivre la tendance et apporter une petite contribution, afin de parvenir à une production plus durable ».La boutique en ligne virblatt.fr où vous pouvez trouver des habits ethniques (comme le sarouel homme, le sarouel femme,le pantalon yoga, le pantalon Aladin) est disponible en six langues. La compagnie collabore avec de petites et moyennes entreprises familiales situées au nord de la Thaïlande et au Népal, où elles peuvent suivre de près le processus de production et visiter les sites d’exploitation afin de surveiller les conditions de travail. La société compte bien développer de nouveaux marchés et offrir à l’avenir une gamme de produits ethniques plus complète.